Week-end choc j2 rando trail au lac du tech

Vue la route pour rentrée à Nantes j’ai préféré gagner du temps le dimanche matin et rester dans le Val d’Azun pour me balader. J’ai choisi le barrage du tech pour passer la nuit et être directement au départ des chemins de randonnée. Au pied du barrage il y a un petit lac autour du quel les vaches se baladent.

Sympa le campement au bord du lac de tech

Nuit difficile, j’ai mal dormi à cause des jambes lourdes, du froid…et des vaches ! Elles se baladent en permanence à côté, j’entends leur cloche. C’est aussi ça le charme de la montagne. Bref, le matin c’est dur de décoller, il fait gris, je traîne en déjeunant je ne vais pas avoir le temps de faire une longue rando… ou alors il faudra courir plus !

À la sortie du sous bois on est déjà haut, ça grimpe dur

Le chemin commence en sous-bois avec une forte pente. J’ai bien fait de manger mon riz au lait je vais avoir besoin de forces pour grimper ! Ça serpente, c’est pentu, j’aime bien la difficulté. Rapidement les arbres disparaissent et l’altitude aidant, on peut voir tout le lac.

Elles n’ont pas le vertige ces vaches, impressionnant le dénivelé qu’elles prennent pour trouver de l’herbe

Le chemin grimpe maintenant moins fort, je sais qu’au retour je vais pouvoir courir et gagner du temps. Je traverse des ruisseaux, je croise des vaches, j’ouvre grand les yeux pour admirer les montagnes à l’horizon. C’est du pur bonheur, une faille spacio-temporelle, j’oublie tout, je respire. Une petite bosse et je me trouve nez à nez avec des chevaux. Encore une fois c’est pas grand chose mais ça fait plaisir comme une surprise.

Les chevaux sont petits au pied de la pente. Rapidement ça brûle les cuisses !

Je me trouve au bout du chemin mais j’ai du temps alors je rattrape un autre chemin tres pentu. Les cuisses brûlent mais je grimpe, je me sens en forme et ça me rassure pour le marathon des Causses dans un mois et demi!  La haut je trouve encore des vaches et des chevaux. Il peuvent eux aussi admirer un paysage à couper le souffle !

Joli panorama vu d’en haut

Je continuerais bien encore l’ascension du col mais je suis pressé par le temps…. et par la météo, le ciel commence à être menaçant. Effectivement, il tombe des gouttes. Je suis prudent sur ce début de descente, c’est glissant et le vide n’est pas loin. Je retrouve ensuite plateau ou je peux courir. Je déroule, les jambes légères, c’est agréable comme sensation.

Joli chemin, pas trop pentu pour courir, mais attention ça glisse sur l’herbe à côté

Je retrouve le sous bois très pentu. La progression est ralentie. Je me freine, les cuisses brûlent et je retrouve un peu d’Humilité. Je ne suis pas encore un traileur aguéri ! J’ai évidement quand même mérité une biere locale en boisson de récupération à l’arrivée ! 10 km seulement mais 900m de dénivelé positif quand même !

Bière presque locale, pas vraiment délicieuse mais elle fait du bien quand même à l’arrivée

En 2 jours j’ai fait environ 25 km et 1700m D+, un bon entrainement avant le festival des templiers. je vais souffrir des cuisses dans les prochains jours mais je suis heureux de cette bouffée d’oxygen. Deux jours seulement et j’ai oublié tous les soucis ! Alors n’hésitez pas à bouger pour vous faire du bien au corps et dans la tête !

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*